REMEDE POUR GUERIR LES CRISES D'ACCES PERNICIEUX
medecine traditionnele, soigner, prevenir

Pour guérir cette maladie souvent provoquée par le paludisme, voici le remède efficace produit par le medium marabout guérisseur tchedi:
on se procure des matières ci-après :

Chocho (huile palmiste)

Vè do (tout l'intestin du lézard appelé vè)

Koklo (tout l'intestin d'un coq blanc)

On regroupe les matières précitées dans une bouteille de gin bien propre, puis on ferme la bouteille avec un bouchon.

INDICATIONS

Lorsqu'une personne pique la crise d'accès pernicieux ou l'impulsion pulmonaire, le premier geste à faire est celui de lui faire avaler au moins une cuillerée à soupe de ce médicament. A l'instant même, le malade vomit et se réveille. Et ce n'est pas tout. Le ou la malade aura encore ses nerfs agités. Il faudra lui administrer autre chose. Mais la dose pour un enfant est d'une cuillerée à café.

Pour que le ou la malade cesse de s'agiter, on lui fait le bain avec la tisane de la feuille Toyoma. C'est une plante rampante qui a la forme d'une feuille de sésame. On prend d'abord le soin de jeter quelques gouttes d'huile rouge de palme dans la tisane tiède avant de la lui administrer. Après cela, le malade s'endort.

2- La même crise se guérit avec le savon Adikoto (savon indigène) macéré dans l'alcool que nous appelons communément premier degré. Le savon macéré dans l'alcool sera mis dans une bouteille bien propre et bien fermée. En cas de crise d'impulsion pulmonaire on fait boire une cuillerée à soupe au malade adulte et une cuillerée à café à un enfant vomit et se réveille. Ensuite on lui fait le massage avec même médicament.

Ce médicament qui se révèle très efficace, est utilisé à titre préventif que curatif, il normalise aussi la température et arrête aussitôt le vomissement.

3- Cette maladie faisant trop de ravage parmi les enfants, nous vous livrons encore d'autres remèdes efficaces.

Vous cherchez la racine de la plante Mitin (Aloe barteri) et la queue de l'animal Ton (Musaraigne) ; vous coupez les racines en morceaux. Les racines coupées et la queue du musaraigne sont enfoncées dans une bouteille bien nettoyée. Vous  y versez ensuite de l'alcool dit premier degré.

Lorsque la crise intervient, vous administrez au malade une cuillerée à soupe s'il est un adulte. Pour un enfant ou un adolescent, il faut seulement une cuillerée à café.

4- Pour porter des interventions dans ces genres de crise on prépare d'avance le médicament suivant :

Achoudo (excréments et intestins de la taupe)

Assobodo (Treculia africana) racin

Kpédjélékoun (Xylopia aethiopica)

Chocho (huile noire de palmiste)

Les matières citées ci-dessus sont enfoncées dans une bouteille bien nettoyée. Le médicament est ainsi conservé et lorsqu'une crise intervient, on fait boire au malade une cuillerée à soupe du produit, s'il est un adulte. Un enfant ou un adolescent boit une cuillerée à café du produit et on fait le massage avec le même médicament.

Infos:

Tel/whatsapp: 00229 66 68 21 20
medium.tchedi@gmail.com
www.voyantretouraffectif.com