POUR GUERIR LA COLIQUE

remède efficace, sinusite, rhume de cerveau, medium marabout, marabout africain, marabout voyant, santé, guérir, racine, regles douloureuses, guérisseur africain, traditionnel, plantes, feuilles, asthme, kwashiorkor, hernie, paludisme, sperme, colique

Pour guérir la colique on se procure la racine de Gbossozohouin (Clausena inaequalis) et une poignée de petits piments. On prépare la tisane des deux matières citées.

POSOLOGIE

Le ou la malade boit un petit verre à boire deux fois par jour s'il s'agit d'un adulte. Pour un bébé, la dose maximale est d'une cuillerée à café par jour. Tandis que les enfants de 12 à 15 ans peuvent prendre une cuillerée à soupe deux fois par jour.

2 - La colique se guérit aussi avec les matières suivantes:

Goukokwé (Musa sapientum) une tranche de banane

Djododji ou hansimlin (Loranthus incanus)

Djê (sel)

On calcine les matières ci-dessus citées.

POSOLOGIE

Lorsqu'une personne souffre de cette maladie on lui met cuillère à café ou à soupe selon son âge de ladite poudre dans une eau tiède qu'elle remue et boit.

3- La même colique se guérit avec la feuille de Agnama (Dracoena fragans) et Atakoun (Aframomum melegueta) une gousse.
On prend la feuille Agnama qu'on écrase avec les graines de atakoun. Ensuite on presse la pâte des ingrédients écrasés pour en extraire le liquide. On prend une cuillerée de ce liquide que l'on verse dans un petit verre rempli d'alcool.

POSOLOGIE

Le ou la malade boit ce médicament une fois ou en deux prises selon son âge.

4- Pour guérir la même colique, on se procure le pancréas d'un bœuf, des graines de atakoun, de ahowé et de vi (cola acuminata).

On enfonce les ingrédients dans le pancréas et on l’attache par le bout. Ensuite on l'expose au soleil pendant des jours pour être séché. Bien sec, le pancréas est enlevé et mis à un endroit propre.

POSOLOGIE

Lorsqu'une personne est malade, on lui fait manger une tranche de ahowé ou de vi avec quelques graines de atakoun.

5- Pour se débarrasser de la colique, on cherche l'écorce de Dessèlèguètin (Newbouldia laevis) et atakoune Après avoir bien nettoyé l'écorce, on y ajoute quelques graines, d'atakoun et l'on mange comme cure-dents en ayant soin d’avaler la salive. Une fois l'écorce finie, on jette le déchet.

6- La même colique peut se guérir avec la feuille du même Dessèlèguètin avec des graines de atakoun, procéder de la même manière que la précédente.

7- La colique se guérit encore lorsqu'elle s'annonce chronique, si l'on prépare la tisane des matières suivantes :

Gotoundo (Cussonia bateri) racine

Deindo (Diospyros mespiliformis) racine

Zinwhwehodo (Amorphophallus dracontoïdes)

Ayoma vovo (Man cepa)

Kpédjélékoun (Xylopia aethiopica)

POSOLOGIE

Un petit verre pour un enfant deux fois dans la journée.

Tandis qu’un adulte peut prendre deux grands verres à boire en deux prises dans la journée.

8- On guérit encore la colique avec l’infusion des matières suivantes :

- Dogbolibado  au Bénin, les adeptes des revenants s'en servent pour accompagner les kouvito (mort ressuscité)

- Kpédjélékoun (Xylopia aethiopica)

Une fois l'infusion préparée, le malade commence par boire une cuillerée à soupe par prise et deux fois dans la journée s’il était un enfant. Un adolescent boit un petit verre par prise et deux fois dans la journée.  Mais un adulte, la dose est d'un demi-verre à boire par prise et deux fois dans la journée.

9- La décoction des feuilles et des racines du citronnier et de l'oranger est donnée comme calmant.

10- Comme vermifuge, on emploie le jus de citron avec deux pincées de cendre de la cuisine à bien mélanger et donner à boire au malade. Administrer ensuite une purge pour expulser les vers.

11- Les matières ci-dessous constituent les éléments qu’on regroupe pour préparer le remède pour guérir la colique.

- Hounsikoussè (Vernonia cinirea)

- Adi wiwi (savon indigène noir)

- Atakoun (aframomum malegueta)

- Klé (Citrus limonia)

- Djègo (Boules de sel)

Toutes ces matières sont mises dans un canari calcinées.

POSOLOGIE

Le malade met une cuillerée de cette poudre dans un petit verre d'eau tiède. Il remue l'eau et il boit.

12- Ce remède est préparé à l'avance et gardé à un endroit bien propre. Lorsque le mal intervient, le malade prend le produit et s'en sert. Mais comment ? Les éléments cités ci-dessous seront pilés et mélangés avec le savon noir. Le savon sera ensuite enfoncé dans une coque d'escargot.

- Les excréments frais d'une perdrix (Assoklé-oiseau)

POSOLOGIE

Le malade prend un peu du savon pour se laver Ies mains et au fur et à mesure que la mousse du savon s'éteint, il trouve satisfaction. Ce produit n'est pas consommé.

13- Pour guérir la colique, on cherche chiômant (Kedrotis faetidissima) qu'on enfonce dans une bouteille ; on y ajoute l'eau potable — on ferme, la bouteille qu'on enterre à un carrefour pendant 16 jours — le seizième jour la bouteille est déterrée et ramenée à la maison — on l'ouvre et on y ajoute chocho akou (Huile palmiste).

POSOLOGIE

Le malade prend un petit verre du médicament et la colique disparaît.

infos:
Tel/whatsapp: 00229 66 68 21 20
medium.tchedi@gmail.com
www.voyantretouraffectif.com